Le Gypse
Dessin synthétique de la série stratigraphique

Géologie : les marnes du Trias

Berzé-la-Ville se situe dans la suite des collines calcaires qui forment à l'Ouest de Mâcon la transition entre le socle granitique du Charolais et la vallée de la Saône.

Affecté par de nombreuses failles, le relief met à l'affleurement, avec pendage général à l'Est, la série sédimentaire qui va du Trias au Jurassique moyen. Dans les marnes du Trias, apparaissent à Berzé la Ville, deux bancs importants de gypse saccharoïde. Entre ces deux bancs viennent s'intercaler par endroits de nombreuses veines de gypse fibreux.

Il y a plusieurs centaines de millions d'années la mer recouvrait la région. A l'ère du Trias, il y a 235 millions d'années, le climat très chaud favorisa l'évaporation des eaux et le gypse s'est déposé dans les lagunes d'eau salée.

Le gypse est une roche saline à forte teneur en eau (20,9%) formée par évaporation; c'est du sulfate de calcium hydraté, CaSO4, 2(H2O). A Berzé, on trouve du gypse saccharoïde, du gypse sélénite et de l'alabastrite ou albâtre. Il est réputé pour sa blancheur ; certaines veines présentent néanmoins des colorations bleuâtres dues à la présence d'argile, jaune ou ocre dues à des traces ferrugineuses.

Du même âge géologique, d'autres gisements ont été exploités en Saône-et- Loire : Saint Léger sur Dheune, Charrecey, Dennevy, Saint Gilles, Sampigny, Dezize, Saint Sernin du Plain, Marcilly les Buxy, Saint Clément, Cheilly les Maranges, Culles les Roches, Milly Lamartine...

Pour en savoir plus, voir le livret édité par Les Amis du Vieux Berzé :

Il était une fois Berzé : promenade géologique (10 €),voir Boutique