Paysages à Berzé-la-Ville

Face Val Lamartinien 

L’amplitude du Val Lamartinien met en scène l’architecture et la nature.

Photo Loïc Laguette

Photo Loïc Laguette

Direction Nord

Le paysage est fermé au Nord par des reliefs comme la Roche Coche. Parfois, dans un virage, le paysage s’ouvre sur les perspectives splendides

Soleil d’automne. Au fond le château de Berzé le Châtel

Un environnement sillonné de chemins de randonnée

Direction Est

Depuis la montagne de la Roche Coche jusqu’au hameau du Perret, on bénéficie d’une vue panoramique sur la vallée de la Saône et au delà, quand le temps le permet, sur le Jura et la chaine des Alpes. Et évidemment le Mont Blanc mais aussi parfois, à sa droite, le Dôme du Gouter et à sa gauche successivement le Mont Maudit, le Mont Blanc du Tacul, les Grandes Jorasses et l’Aiguille Verte.

Pour en savoir plus, lire le blog suivant : D’où peut on voir le Mont-Blanc en France ?

Voir aussi dans le blog précédent la cartographie du Mont Blanc mise en ligne par Claire

Le Mont Blanc vu des hauteurs du hameau du Perret : signe de mauvais temps à venir selon les anciens.

Les Alpes vue du centre village

Les autres paysages et les hameaux

Trois évolutions des paysages sont frappantes lorsqu’on regarde des clichés de la fin du XIXe siècle. D’abord le recul de l’agriculture visible sur les sommets de collines : les prairies dites calcicoles ou prairies sèches calcaires ne sont plus pâturées par le bétail et la forêt reprend le dessus. Ensuite le développement de l’urbanisation. Enfin, les routes, de couleur beaucoup plus claire avant  la généralisation du  goudronnage.

Vue au sud ouest sur es monts du mâconnais depuis les hauteurs de Berzé-la-Ville (à gauche le Monsard et à droite la montagne de la Cras)

Ce ne sont pas des restes de cultures en terrasses mais le cheminements des troupeaux.

Les Grandes Bruyères en hiver

Les Grandes Bruyères au printemps

Au dessus du château de Berzé le Châtel, le lieu dit des Terres de Vérize Photo Joëlle Delsalle

Le hameau du Perret permet de mesurer la déprise agricole : le sommet des collines est désormais boisé alors que c’était des lieux de pâturages de troupeaux de vaches et de chèvres (prairies calcicoles typiques)

Le hameau du Vernay

Le hameau des Furtins derrière le pont de la Voie Verte (ex ligne de chemin de fer)

La Croix Blanche, hameau commun à Sologny et Berzé la Ville

Le lieudit Les Bruyères

Le Hameau « Château Chardon »

Le hameau « Marie »

L’entrée sud du centre village et la Roche Coche

Au début du 20e siècle, les rues et routes, non encore goudronnées, apparaissent en clair dans le paysage.

Berzé-la-Ville vue des communes environnantes

En cours de rédaction.

Les paysages sont d’abord le produit de la géologie. Voir en boutique Il était une fois Berzé… Promenade géologique.