L’interprétation des peintures

Des peintures en lien avec l’actualité politique du moment

L’interprétation des fresques de Berzé la Ville s’intéresse, selon de récentes approches, aux grands problèmes politiques européens de la fin du XIe siècle, auxquels les abbés de Cluny ont tenté d’apporter des réponses.

La querelle des Investitures déchira durablement l’Occident.  La réforme grégorienne (du Pape Grégoire VII) visait à renforcer le pouvoir du pape sur la nomination du haut clergé. Elle conduisit à un conflit avec l’Empereur d’Allemagne, Henri IV. Celui-ci, à Canossa, finit par accepter la prééminence de l’Eglise dans la nomination des évêques. L’abbé Hugues, parrain d’Henri IV, joua un rôle essentiel dans la résolution de ce conflit. L’image du Christ remettant la Traditio legis à Saint Pierre et Saint Paul serait une allusion à la prééminence du spirituel sur le temporel donc un soutien à la papauté dans son conflit avec l’empereur d’Allemagne.

La reconquête de la Terre Sainte et la Reconquista espagnole sont l’autre grande allusion aux problèmes du moment à travers le choix, dans l’iconographie de la chapelle, de saints d’origine espagnole et orientale. L’allusion à Saint Blaise semble indiquer l’importance accordée par l’abbé de Cluny à la conversion « raisonnée » des infidèles, autrement dit à une alternative au recours à la contrainte.

Lire à ce sujet, : Elisabeth Lapina Peintures murales de Berzé la Ville  https://academiedemacon.fr/chapelledesmoines/wp-content/uploads/2014/03/Berze_Lapina_Peintures-murales.pdf

Lire aussi : Une image des crises et des conflits dans la chrétienté médiévale: Berzé-la-Ville, la Chapelle-des-Moines Juliette Rollier-Hanselmann

LaTraditio legis : remise de la loi aux apôtres

Un Saint Oriental Saint Blaise

Un saint espagnol : Saint Vincent de Saragosse.