Extraction et fabrication du plâtre

L’extraction du gypse

A partir du XVIIIe siècle, les gisements ont fait l’objet d’une exploitation très importante qui intégrait toutes les phases de production du plâtre, de l’extraction du gypse, à la cuisson, la pulvérisation, le conditionnement et l’expédition, et cela jusqu’en 1899.

L’extraction du gypse s’est faite à ciel ouvert mais aussi et surtout par de spectaculaires galeries longues de plusieurs kilomètres. 

A la fin du XIXe, au moment de la grande crise viticole due au phylloxéra, les galeries désaffectées ont servi à la fabrication du malt par fermentation d’une céréale. D’où l’existence d’une malterie (aujourd’hui logements de l’OPAC de Saône et Loire). 

Enfin au milieu du XXe siècle et jusqu’en 1960 ces galeries ont servi de champignonnière jusqu’à ce qu’un accident mortel conduise à une fermeture définitive des galeries.

Notons que les galeries ne sont accessibles qu’à des spécialistes d’une part parce qu’elles sont très dangereuses et d’autre part parce qu’elles abritent des spécimens rares de chauves-souris.

Voir aussi en boutique Les plâtrières de Berzé-la-Ville au XIXe siècle.